1914 – 1918 Commémoration d’un massacre !

DarkOne – compo Anaïs

 A quoi servent les guerres ?

A satisfaire des ambitions dominatrices de gens qui ne se parlent plus. Alors, face à des problèmes nationaux ou supranationaux, c’est simple, ils délèguent le sale boulot ! Ainsi, des peuples sont sacrifiés et sont massacrés pour un objectif qui n’est pas le leur.

Année 2014 : Partout c’est la commémoration de la guerre 14-18, la « Grande Guerre » comme ils disent, comme si les guerres pouvaient être grandioses….et se jurent, la main sur la couture, de ne plus recommencer….en Europe ! On a tiré les leçons du massacre de ces millions d’innocents, sans compter, ceux qui ont été fusillés pour désertion ou refus de servir ! Eh bien ! non…. 20 ans plus tard, on « remet ça » !

Et, le pli est pris : on ne dialogue plus – même avec les plus fous – les peuples, toujours, sont les otages des marchands de canon, des va-t-en guerre et de ceux qui les financent ! Des armées – publiques ou privées – prolifèrent, combattent, massacrent au nom n’importe qui et de n’importe quoi, bref, on massacre à tout va ! Et, qui se frotte les mains ? Toujours les mêmes….

Pour conclure, provisoirement, voici un extrait d’un dialogue qui a eu lieu entre Blaise Cendrars et le général de Castelnau. Ce dernier semble s’inquiéter de la santé du soldat Cendrars.

Alors, mon brave, cela ne va pas ?

Au contraire, cela va très bien, mon général.   (…)

Hm, hm…alors, c’est la soupe qui n’est pas bonne ?

J’en ai souvent mangé de la meilleure, mon général.   (…)

Tiens, tiens. Tu sais tu peux me parler franchement. Je t’ai dit que j’aimais les Parisiens. Ils ont le mot pour rire. Réponds-moi bien sincèrement : qu’est-ce qui ne va pas ?

La guerre, mon général. 

 in : « La main coupée », Ed Denoël, 2013

A propos Anaïs

saxophoniste et compositrice de musique électroacoustique. Pour plus d'informations, voir la page CONTACT & PROFIL
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.