La musique électroacoustique….. rapide survol !

André Boucourechliev (1925-1997) constatait, au cours d’une conférence qu’il donna au Club 44  en 1967, à La Chaux-de-Fonds,  que  «… si tous les arts évoluent aujourd’hui d’une façon spectaculaire, aucun domaine créateur n’évolue aussi rapidement que celui de la musique électronique ». En effet, l’avènement du magnétophone et des instruments électriques, ouvrait là un nouveau genre musical.

 Pierre Schaeffer (1910-1995) un des fondateurs de ce courant musical, ouvrit son studio de Radio France à de nombreux musiciens pour qu’il viennent expérimenter des sons nouveaux. Schaeffer parla de « musique concrète ». Il s’agit d’enregistrements  d’objets (ou d’instruments) sur bande magnétique  pour les transformer et agencer à l’aide d’ordinateurs. Il publia un ouvrage qui fera référence : le « Traité des objets musicaux » (1966) et son complément, le « Solfège de l’objet sonore » (1967).

Plus tard, la musique concrète sera appelée  « musique électroacoustique », « paysage sonore », « musique anecdotique » Luc Ferrari (1929-2005). En résumé, c’est un mélange de « sons concrets » et de sons électroniques provenant soit de synthétiseurs ou soit de logiciels.

En quelques années, la performance des ordinateurs a connu un phénomène sans précédent, reléguant le magnétophone dans les placards de l’histoire ! Si les oeuvres musicales instrumentales restent toujours très importantes, l’intégration de la musique électronique n’est plus tabou pour de nombreux compositeurs.

Mais, il faut bien se rendre à l’évidence, nous sommes aujourd’hui, environnés de « bruits » de tous ordres, de manière obsessionnelle. Ce sont de purs produits électroniques. La techno, la « dance floor », et autres genres, font partie de cette évolution.

Au milieu de cette masse sonore, la musique électroacoustique a-t-elle encore un
avenir ? Doit-on la défendre ? La réponse est, évidemment, oui.

A propos Anaïs

saxophoniste et compositrice de musique électroacoustique. Pour plus d'informations, voir la page CONTACT & PROFIL
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *